Débat sur le PIB : est-ce que c’est un indicateur fiable ?

Avec sa définition, le PIB ne fait plus l’unanimité en tant qu’indicateur de la croissance et développement d’une nation. Il existe depuis longtemps des alternatives pour mesurer la production et la qualité de vie par habitant dans un pays comme la France. 

Le PIB

Le produit intérieur brut (PIB) consiste à la mesure de l’économie correspondant à une production en entreprises et au capital humain. Ce taux est toujours cité lorsqu’il est question de la dynamique de l’économie ou de la croissance et développement d’un pays. La croissance par année et la définition du PIB sont souvent assimilés de manière subliminale sur le marché. Cette assimilation suscite des critiques. Une partie de la société exige que la manière dont la production est mesurée jusqu’à présent soit remise en question.

Critique du PIB

Le PIB est critiqué depuis longtemps. Dès la première moitié de l’année du siècle dernier, des spécialistes de l’économie renommés dans plusieurs pays ont débattu de manière controversée le fait de savoir si un seul calcul lié à des services et des produits ainsi qu’à des prix pouvait refléter correctement le bien-être des gens. En effet, il y a de bonnes raisons de ne pas interpréter le montant des produits intérieurs bruts comme un indicateur fiable du bien-être des personnes et entreprises en France. Trois exemples peuvent illustrer ce point en terme de développement durable :

Le PIB contient des variables qui ne font que compenser les pertes de bien-être. Ainsi, après des catastrophes naturelles telles que des tempêtes ou des inondations dévastatrices, les travaux de reconstruction sont comptabilisés comme une augmentation du PIB et donc comme un gain de bien-être. Alors qu’en réalité, seuls les biens et services existants endommagés ou perdus ont été restaurés.

Le PIB ne tient pas compte d’une série d’effets qui modifient pourtant la croissance et développement de l’économie. Un exemple classique est le travail domestique non rémunéré même à petit prix. Le travail de bricolage augmente sans aucun doute le taux de croissance et développement, mais il n’est pas pris en compte dans les comptes du PIB. Seul le matériel acheté à cet effet est pris en compte, mais pas le travail fourni.

Les conditions dans lesquelles le PIB est généré ne sont pas prises en compte. Qu’une personne effectue son travail de manière détendue et avec beaucoup de plaisir ou qu’elle le fasse sous une forte pression physique ou psychique et sans aucun plaisir. Cela joue un rôle important dans le bien-être de la personne concernée. Même si, au final, le revenu ou le capital est le même dans les deux cas. En revanche, pour le calcul du PIB, les deux cas sont parfaitement équivalents.

Des indicateurs de bien-être complémentaires existent 

Le PIB n’est manifestement pas une mesure idéale de la croissance et développement, mais seulement un bon indicateur de la dynamique économique d’un pays. Il existe un large consensus parmi les économistes pour dire que le PIB n’est qu’un indicateur permettant de mesurer la production et les revenus du marché. C’est pourquoi les milieux politiques et les organisations internationales s’efforcent depuis longtemps d’évaluer quantitativement la qualité de vie à l’aide d’autres indicateurs, souvent sociaux. Il est évident que l’on ne fait plus confiance au PIB en tant qu’indicateur unique.

— Voir aussi —

Cat – Лучшие слоты – Топ казино интернет, казино слоты онлайн

Игроки мобильного казино должны зарегистрироваться сначала с помощью своего мобильного телефона, а затем с помощью настольного компьютера. Для любителей онлайн-казино есть более сотни игровых автоматов,

En savoir plus